Maurice Blanchot

Vice-Président, secteur de la Haute-Saône

« Jean-Marc, notre fils, a été accidenté le 9 mars 1991, et il est resté 3 semaines dans le coma. A sa sortie de l’hôpital, il était complètement perdu car il n’y avait alors aucun établissement de disponible, et encore moins pour les traumatisés crâniens. Mon épouse ne travaillant pas, il nous a été dit que nous pouvions nous en occuper. Suite à un appel d’une responsable de l’association des familles de traumatisés crâniens, et après plusieurs démarches, Jean Marc a été admis au centre de rééducation de Mulhouse. Il y a effectué plusieurs stages, et c’est notamment au cours du dernier que Jean-Marc  n’a plus voulu y retourner. Un dossier a été établi et notre fils a alors été classé inapte au travail par la COTOREP.

Lorsque l’on m’a sollicité pour rentrer au conseil d’administration de l’AFTC, en 1996,   il n’y avait que peu de structures en place et c’est sous l’impulsion de notre président actuel que l’association est devenue ce qu’elle est aujourd’hui.

Ma motivation est que j’essaie de rendre service, dans la mesure de mes moyens et de mon temps à pouvoir consacrer à l’association, pour aider les familles ayant un des leurs dans le même cas que nous, et ce, même si ce cas est beaucoup plus différent . »