Sécurité Routière

Mieux vaut prévenir que guérir…

L’AFTC s’emploie depuis des années à sensibiliser le public sur les conséquences d’une conduite à risques en voiture ou en deux-roues, nous avons mis en place un programme de sensibilisation. Intervenant officiel de la sécurité routière, Francis Marotel s’adressera à vos élèves, à vos collaborateurs en témoignant de l’accident de moto dont il a été victime, dans l’espoir de frapper les esprits des (futurs) conducteurs.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous contacter.

Notre engagement pour des routes plus sûres:

L’AFTC a répondu à l’appel lancé par la Préfecture du Doubs pour démarrer une nouvelle année plus sûre sur les routes du département: le nombre de morts sur la route a augmenté en 2014, et pour permettre de le réduire, la préfecture a mis en place un manifeste pour s’engager par la prévention à atteindre cet objectif. L’AFTC fait partie des partenaires qui interviennent officiellement auprès du public pour sensibiliser sur les dangers d’une conduite à risque par le témoignage notamment de Francis Marotel, victime d’un accident de la route et traumatisé crânien.

Pour que l’AFTC intervienne dans votre structure, pour tout renseignement, contactez nous.

L’Est Républicain, 16/01/2015

Sensibiliser, plutôt que sanctionner

La Préfecture a mobilisé l’ensemble des acteurs de la prévention sécurité routière afin de d’organiser une grande semaine de sensibilisation, plutôt que de marquer les esprits par de la répression sur les routes. Et l’AFTC s’engage auprès du Préfet pour ces journées où nous rappelons que nous sommes tous responsables sur la route.

Rappelons que l’une des missions principales définie dans le projet associatif de l’AFTC est de contribuer à la réduction du nombre d’accidents en participant à des actions de prévention. L’AFTC s’emploie depuis des années à sensibiliser les jeunes sur les conséquences d’une conduite à risques en voiture ou en deux-roues et à amorcer une prise de conscience sur les risques routiers.

Francis Marotel, lui-même traumatisé crânien, salarié de notre association et intervenant officiel de la sécurité routière, s’adresse aux jeunes dans les établissements scolaires (lycées, collèges,…) en témoignant de l’accident de moto dont il a été victime, dans l’espoir de frapper les esprits des futurs conducteurs en racontant son accident de moto, l’avant et surtout l’après et ses conséquences sur sa vie professionnelle et personnelle. Il touche, il bouleverse et nous espérons qu’il fait prendre conscience en percutant les esprits !

Extrait d’une lettre d’une élève de 4ème :

Votre témoignage me fait réfléchir sur mon comportement sur la route. Vous m’avez aidé à comprendre que si un automobiliste fait une erreur, il met sa propre vie en danger et celle des autres. Votre témoignage me restera toujours en mémoire.

Il n’est pas le seul à témoigner: Suzanne Damien vient parler de son expérience en tant que maman d’une personne victime d’un accident de voiture.

Notre objectif pour l’année 2015 est de pouvoir également intervenir dans les entreprises, notamment les entreprises qui ont mis en place le covoiturage et la mise à disposition d’un parc automobile pour les missions et qui ont pris le pris le parti de s’engager pour la sécurité de leurs équipes et réduire ainsi le risque routier professionnel qui est sur le plan national, la première cause d’accident mortel au travail.

Savoir l’anticiper, c’est éviter des conséquences dramatiques pour les collaborateurs et pour son entreprise.

Prévenir ce risque c’est d’abord sensibiliser l’ensemble du personnel au respect des règles concernant l’alcool au volant, les limitations de vitesse, le port de la ceinture de sécurité, l’utilisation du téléphone… par le témoignage de Francis Marotel.

Et n’oublions pas que cela n’arrive jamais qu’aux autres…

Pour plus de renseignements, contactez nous.

Avez-vous vu notre intervention sur France 3 dans le Direct du 14 Janvier ? Plus d’infos, ici.

Sécurité routière: un défi de tous les jours

L’AFTC s’emploie depuis des années à sensibiliser les jeunes sur les conséquences d’une conduite à risques en voiture ou en deux-roues. Intervenant officiel de la sécurité routière, Mr Francis Marotel s’adresse aux jeunes en témoignant de l’accident de moto dont il a été victime, dans l’espoir de frapper les esprits des futurs conducteurs, il n’est pas le seul à témoigner: Mme Suzanne Damien vient parler de son expérience en tant que maman d’une personne victime d’un accident de voiture.  Ils peuvent intervenir au sein des établissements sur simple demande auprès de notre secrétariat.

Voici quelques photos de leurs interventions:

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 21 mars 2013, Francis est intervenu au Collège Lumière, à Besançon, dans le cadre d’une journée de prévention. Les élèves de la classe de 4°D ont été très ému en écoutant son témoignage, ils ont tenu à écrire chacun un petit mot, quelques lignes pour exprimer leurs impressions, leur ressenti, leur remerciement.

En voici quelques extraits: